épendyme


épendyme

épendyme [ epɑ̃dim ] n. m.
• 1855; gr. epi « sur » et enduma « vêtement »
Anat. Épithélium qui tapisse les ventricules cérébraux et le canal central de la moelle épinière.

épendyme nom masculin (grec ependuma, vêtement de dessus) Membrane tapissant la surface du canal central de la moelle épinière, appelé canal de l'épendyme, et les ventricules cérébraux.

épendyme
n. m. ANAT Membrane qui tapisse les parois des ventricules cérébraux et celles du canal de la moelle épinière.

⇒ÉPENDYME, subst. masc.
ANAT. Fine membrane enveloppant les ventricules de l'encéphale et le canal central de la moelle épinière. Épendyme ventriculaire, spinal. Schaffer (...) décrit (...) les lésions du canal de l'épendyme (Ferré ds Nouv. Traité Méd., fasc. 4, 1925, p. 120). À l'entrée dans le bulbe rachidien le canal de l'épendyme se dilate, formant le « 4e ventricule » (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 206).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. épendymaire. Relatif à l'épendyme. Canal, cavité, épithélium épendymaire (cf. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 338). La cellule épendymaire ne semble avoir qu'une capacité sécrétoire pratiquement restreinte chez l'adulte (POLICARD, Histol. physiol., 1922, p. 407).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1855 (NYSTEN). Empr. au gr. « vêtement de dessus ». Bbg. QUEM. Fichier (s.v. épendymaire).

épendyme [epɑ̃dim] n. m.
ÉTYM. 1855, grec epi « sur », et enduma « vêtement ».
Anat. Épithélium qui tapisse les ventricules cérébraux et le canal central de la moelle épinière. || Le canal de l'épendyme ou canal central occupe toute la hauteur de la moelle.
DÉR. Épendymaire, épendymite.

Encyclopédie Universelle. 2012.